La Commune
Carte de la commune
Carte de la communeCarte Canton DuceyCommune du département de la Manche (région Basse-Normandie), Saint-Quentin-sur-le-Homme appartient au canton de Pontorson et à l'arrondissement d'Avranches.
Ses 1237 habitants sont les Saint-Quentinais.

› Cliquez sur les intitulés des catégories ci-dessous afin d'obtenir plus d'informations

› Géographie
La vue unique sur le Mont-Saint-MichelSituée en bordure de l'autoroute A84 (autoroute des Estuaires) reliant Rennes et Caen, Saint-Quentin -sur-le-Homme se trouve à mi-distance entre Avranches (la Cité des Manuscrits) et Ducey, à quelques kilomètres seulement du Mont Saint-Michel sur lequel elle bénéficie d'une vue unique (› voir ci-contre).

Le mascaretSaint-Quentin-sur-le-Homme est bordée au sud par l'une des meilleures rivières à saumons de France, la Sélune, qui se jette dans la baie du Mont Saint-Michel. Par grandes marées, le mascaret (› voir ci-contre) remonte son cours jusqu'au village de l'Isle-Manière, offrant un spectacle magnifique.
Les ruisseaux du Loir et du Lait Bouilli séparent Saint-Quentin-sur-le-Homme des communes de Ducey, Marcilly, Les Chéris, Saint-Loup et Saint-Martin-des-Champs.
S'étendant sur 1684 hectares, le bourg et les nombreux villages (Les Esnaudières, L'Orée du Bois, Les Trois Hérons, La Gugnognière, Launay, La Sargerie, Le Champ Bazin, La Trochonnière, Le Vivier, Le Val d'Oir, Beauregard, Le Mazurage, La Bouchonnière, La Herpinière, Guyot, Cromel, Fougerolles, La Quintine, La Pigeonnière, L'isle Manière, Bellevue, Le Petit Presbytère, Le Domaine, La Péchardière, La Ridelière, La Normandière, La Croix du Chesnot, La May Henri, Billy, L'Eclérais, Les Champs, La Béheudière, Beausoleil, L'Isle, L'Etranger, Le Champ de l'Etang, Moisrenard, Reulet, Les Hautes Rues, Les Cresles, La Cosnais, Le Chesne aux Fourmis, La Retournerie, Le Pont Lalleman, Les Gens, La Chainerie, La Bourdaiserie, Planche Jumelle, La Tour Boucault, La Vigne, La Bourgonnerie, La Saussais, La Croix Margat, La Huverie, Coupigny, La Houle, La Touche, La Plochère, La Lande, La Laurie, La Barberie, La Fosse et La Massonerie) constituent la plus étendue des communes du canton de Ducey.

› Histoire
Bureau de posteLa commune de Saint-Quentin ne fut officiellement dénommée Saint-Quentin-sur-le-Homme qu'en 1921. Le déterminant « sur-le-Homme », fait référence aux du Homme, seigneurs au XVème siècle du fief de Saint-Quentin, qui tiraient leur nom des holmes (de l'anglo-scandinave / norrois holm: terrain environné d'eau douce, presqu'île) sur le cours de la Sélune. La commune fut aussi appelée Saint-Quentin-Fougerolles au début du XXème siècle, dénomination de son bureau de poste alors localisé au hameau Fougerolles , près de la route Avranches-Rennes (Dictionnaire des Postes et Télégraphes, 1905).

L'égliseLa commune de Saint-Quentin tire son origine de la paroisse du même nom, dont l'église (› voir ci-contre) fut érigée au XIIème siècle sous le patronage du glorieux martyr des Gaules.
Située sur l'un des chemins montois qu'empruntaient les pélerins pour se rendre au Mont Saint-Michel, Saint-Quentin était l'une des huit paroisses du doyenné de la Chrétienté. Elle dépendait de la Baronnie d'Avranches qui appartenait à l'Evêque.
Jusqu'à la Révolution, le territoire autour de cette paroisse était partagé entre plusieurs seigneuries dont les plus importantes étaient celles de Saint-Quentin, Planche Jumelle, Mazure Hébert, La Ridelière, Le Valdoir, Verdun, La Peschardière, et L'Isle-Manière. Le fief principal de la paroisse était celui qui portait le nom de Saint-Quentin. Il a appartenu successivement aux familles de Saint-Hilaire, de Malesmain, de Boisyvon, du Homme, du Bois et Doynel de Montécot. René Gabriel Doynel, seigneur, comte et patron de Saint-Quentin et de la Peschardière, fut le dernier propriétaire du fief de Saint-Quentin. Il émigra à la Révolution et ses biens furent vendus.

Autre fief important, l'Isle-Manière (Lillemanière), eut au XVIème siècle (après les familles de La Motte et Guérault) un propriétaire célèbre. Louis de La Moricière, sieur de Vicques, enseigne du maréchal de Matignon et capitaine d'Avranches, l'un des principaux chefs du parti catholique en Basse-Normandie, reprit en juillet 1577 le Mont Saint-Michel à une troupe de huguenots conduite par le Seigneur de Touchet, protestant redouté. Cette prouesse fut célébrée par le poète Jean de Vitel, né dans la paroisse voisine de Poilley en 1560, dans son poème la Prinse du Mont-Saint-Michel. Nommé Capitaine du Mont par le roi de France Henri III, Louis de La Moricière repoussa les attaques successives des Huguenots au cours des années suivantes. Quelques temps après avoir à nouveau délogé du Mont les envahisseurs protestants conduits cette fois par Louis de Lorge de Montgommery, seigneur de Ducey, (1589), il mourut au siège de Pontorson.

Le Château de l'Isle Manière, façade et entrée côté NordLe Château de l'Isle Manière, façade du côté de la SéluneEn partie dévasté au moment de la Révolution, le château-fort des de Vicques fut racheté en 1801 par François-Victor Bunel, receveur des finances de la Manche qui le fit démolir pour le remplacer par un château « moderne » construit en 1804 (› voir ci-contre).
Avec la révolution les seigneuries disparurent; la commune apparut. Le premier maire en fut Jean-Baptiste Dupont.


La seconde guerre mondiale fut pour Saint-Quentin, comme pour toute la région, une période éprouvante et difficile. La commune subit des dommages importants au moment des bombardements du 6 juin 1944; plusieurs habitants sont morts ou blessés, plusieurs maisons ont été détruites, l'église fut endommagée et le château de l'Isle-Manière, où les allemands, qui ne s'y trouvaient plus, avaient installé un central téléphonique, fut entièrement sinistré.

› Personnalités liées à la commune

Alphonse Lenoir (1852-1915)

Un puit de 56 pieds<br />
de profondeur
Paul Valéry
Pompe d'alimentation en eau
Paul Valéry
« Au carrefour de la politique, des finances et de la presse, il a pu être considéré comme l'un des personnages les plus influents de la 3ème République d'avant 1914. Petit-fils d'Abel Lenoir, membre de la Société d'Archéologie d'Avranches, fils de Paul Lenoir, architecte à Paris, il fut maire de Saint-Quentin de 1900 à 1910. Il fit creuser dans le bourg un puits (› voir ci-contre) de 56 pieds de profondeur et y fit installer une pompe (› voir ci-contre) pour permettre une meilleure alimentation en eau aux Saint-Quentinais en période de sécheresse.

Paul VALÉRY (1871-1945)

Paul Valéry
Paul Valéry
Il séjourna au château de l'Isle-Manière lors de l'été 1918, comme secrétaire d'Édouard Lebey, administrateur de l'agence Havas, qui avait quitté la ville de Paris alors bombardée.
Il y composa les poèmes la Pythie, le Rameur, Équinoxe, Au Platane, Air de Sémiramis, tous morceaux du recueil Charmes (1922), également illustré par le célèbre Cimetière marin.
Dans les différentes lettres qu'il écrivit à son entourage au cours de son séjour à L'Isle-Manière, Paul Valéry a souvent décrit la beauté et la richesse du paysage de la commune: « ...Tu ne peux imaginer quelles matinées j'ai passées pendant ces deux ou trois mois d'été, dans cette riche région où le grand arbre pousse comme l'herbe, où l'herbe est d'une force et d'une facilité incroyables, où la puissance végétale est inépuisable... ».

› Lieux et monuments
Le porche rectangulaire de Le porche rectangulaire de l'égliseL'égliseL'église (› voir ci-contre) de Saint-Quentin-sur-le-Homme est l'une des plus belles et des mieux conservées de l'ancien diocèse d'Avranches.
En granit provenant sans doute du massif granitique d'Avranches, la base de la tour et les murs de la nef, construits dans la première partie du 12ème siècle, sont romans. Au 13ème siècle furent construits le porche rectangulaire (narthex › voir ci-contre) précédant la façade occidentale, les deux étages de la tour, le choeur de trois travées et la chapelle latérale sud. La chapelle latérale nord fut édifiée au 15ème ou 16ème siècle.

Sculpture de visagesCadran solaireCadran solairePlusieurs restaurations ont été réalisées au 20ème siècle, notamment en 1951 après les dommages de guerre. Elle abrite plusieurs oeuvres (sculptures, menuiseries, peintures) classées à titre d'objet aux Monuments Historiques.
Deux cadrans solaires (› voir ci-contre) et des sculptures de visages (› voir ci-contre) en ornent les murs extérieurs.

Croix Calvaire romanCroix CalvaireCroix Le HouxCroix ChesnotPlusieurs croix et calvaires érigés à différentes périodes de l'histoire de la commune sont encore en place telles que la Croix du Chesnot (datant de 1701), la Croix Le Houx, le beau Calvaire en granit, érigé dans le cimetière, donné en 1875 par la famille Marquis, le calvaire roman situé près de l'église (› voir ci-contre).

Presbytère (bâtiment en granit)Témoins du passé, maisons et bâtiments publics en granit, sont encore nombreux dans la commune.

› Les élus en 2014
Marie France Bouillet : Maire
M-F. Bouillet
Rémy Hardy
R. Hardy
Valérie Nouvel
V. Nouvel
Stéphane Grall
S. Grall
Claude Baillard
C. Baillard
Nicole Rouxelin
N. Rouxelin
Mélinda Illien
M. Illien
Claude Hardy
C. Hardy
Valérie Bazire
V. Bazire
Gérard Guérin
G. Guérin
Emmanuelle Poullain
E. Poullain
Gérard Bréhier
G. Brehier
Angélique Lorin
A. Lorin
Jean-Marie Pinel
J-M. Pinel
Freddy Guérendel
F. Guérendel

› Les commissions communales

Commission d'Appel d'Offres :

Suivant l’article 22 du Code des marchés publics, sont désignés comme suit :
Présidente : Marie-France BOUILLET - Suppléant Stéphane GRALL.
Titulaires : Rémi HARDY, Valérie NOUVEL et Claude BAILLARD.
Suppléants : Gérard GUÉRIN, Claude Hardy et Gérard BREHIER.

Commission chargée des Impôts Directs :
Présidente : Marie-France BOUILLET
Titulaires : Rémi HARDY, Nicole ROUXELIN, Gérard GUÉRIN, Claude BAILLARD, Félix GAZENGEL et Serge LEMARCHAND
Suppléants : Gérard BREHIER, Valérie BAZIRE, Lucette BOUTELOUP, Patrice BOUDET, Françoise SITEAU et Denis LECERF.

Commission des Finances - Budgets :
Responsables : Marie-France BOUILLET et Rémi HARDY.
Membres : Stéphane GRALL, Nicole ROUXELIN, Gérard GUÉRIN, Claude HARDY, Claude BAILLARD et Freddy GUÉRENDEL.

Commision Cimetière
Responsables : Marie-France BOUILLET et Rémi HARDY.
Membres : Claude Hardy et Gérard BREHIER.

Commission Urbanisme - Accessibilité - Développement économique - Agriculture
Responsables : Marie-France BOUILLET et Stéphane GRALL.
Membres : Valérie NOUVEL, Rémi HARDY, Claude HARDY, Claude Baillard, Gérard BREHIER et Valérie Bazire.

Commission des Travaux - Voirie - Réseaux - Bâtiments communaux - Fleurissement
Responsables : Marie-France BOUILLET et Claude BAILLARD.
Membres : Rémi HARDY, Stéphane GRALL, Valérie Nouvel, Gérard GUÉRIN, Claude HARDY, Gérard BREHIER, Jean-Marie PINEL et Freddy GUÉRENDEL.

Commission Communication - Culture -Jeunesse
Responsables : Marie-France BOUILLET et Stéphane GRALL.
Membres : Mélinda ILLIEN, Angélique LORIN et Freddy GUÉRENDEL.

Commission Inter-génération : personnes agées, vie associative, loisirs et cérémonie
Responsables : Marie France BOUILLET et Valérie NOUVEL.
Membres : Nicole ROUXELIN, Emmanuelle POULLAIN, Mélinda ILLIEN et Jean-Marie PINEL.

Commission Vie scolaire - Cantine - Garderie
Responsables : Marie France BOUILLET et Stéphane GRALL.
Membres : Emmanuelle POULLAIN, Mélinda ILLIEN, Valérie BAZIRE, Angélique LORIN et Freddy GUÉRENDEL.

Commission du Personnel communal
Responsables : Marie France BOUILLET et Rémi HARDY.
Membres : Claude BAILLARD er Gérard GUÉRIN.

› Instances locales
DÉLÉGUÉS Communauté de Communes Avranches - Mont-Saint-Michel :
Marie-France BOUILLET (Vice-Présidente) et Rémi HARDY (Adjoint).

DÉLÉGUÉS Syndicat Manche Numérique :
Rémy HARDY.

DÉLÉGUÉS SDEM 50 :
Claude HARDY et Gérard BREHIER.

DÉLÉGUÉS SDEAU 50 :
Marie-France BOUILLET et Valérie NOUVEL.

DÉLÉGUÉS Syndicat mixte du Bassin de la Sélune :
Titulaires : Marie-France BOUILLET
Suppléant : Stéphane GRALL

› Ecole
LE GROUPE SCOLAIRE RENE HARDY. Une école active et dynamique!

Ecole
77 élèves sont inscrits au Groupe Scolaire René HARDY, répartis entre l’école maternelle et l’école primaire.
En maternelle, on distingue quatre niveaux :
- 6 élèves fréquentent la petite section niveau 1 et seize élèves la petite section niveau 2
- 28 élèves en moyenne section et vingt élèves en grande section.
Ils sont répartis en trois classes 5 TPS/ 7PS / 13 MS avec comme enseignante Mme JOSSEAUME
1 TPS/ 9PS / 15 MS avec comme enseignante Mme CHAUVIN
20 GS avec comme enseignante Mme PIOGER GALLIAZO et Melle LEROUX (avec des CP)

Cadran solaireDes Agents Spécialisés des Ecoles Maternelles (ATSEM) Mme GADBOIS et Mme NOEL, accompagnent les instituteurs au quotidien en travaillant au plus près des enfants. De plus le matin Valérie BATTAIS assiste Mme PIOGER GALLIAZO en grande section.


En primaire, on distingue cinq niveaux :


- En CP, 6 élèves avec Mme PIOGER GALLIAZO et Melle LEROUX et 20 élèves avec M DEGIVE et Melle LEROUX
- En CE1, 19 élèves avec M JEANNE
- En CE2, 8 élèves avec M JEANNE 13 élèves avec M CHASTRES
- En CM1, 14 élèves avec M CHASTRES et 6 élèves chez Mme BRILLU
- En CM2, 21 élèves avec Mme BRILLU.
En plus des Professeurs des écoles, d’autres personnels complètent l’équipe :
- Patricia DARRAS, s’occupe de l’informatique, à raison de 10 heures par semaine, ainsi elle prépare les élèves à l’obtention du Brevet Informatique et Internet de niveau 1.
- David BONJOUR, secrétaire administratif, aide la directrice Madame PIOGER-GALIAZZO dans ses tâches administratives.


LE PROJET D’ECOLE


Le projet d’école s’articule autour de trois axes prioritaires :
- La maîtrise des langages
- L’éducation à la citoyenneté
- L’ouverture culturelle.
Dans ce projet se développe les activités proposées aux élèves et 2 types d’activités sont proposées aux élèves.

Les activités ponctuelles
Les Moyennes Sections et les Grandes Sections de maternelles vont participer le 21 novembre 2009 au spectacle des trois chardons « MONSIEUR LE VENT». Les autres projets sont en cours d’élaboration.

Les activités annuelles
Tous les élèves des Grandes Sections au CM2 bénéficient de dix séances d’apprentissage de la natation à Aquabaie.
L’ensemble des élèves se prépare pour participer aux rencontres pour le chant (chorale) et la danse. 8 mercredi dans l’année dans le cadre de l’USEP, les élèves du cycle 3 peuvent participer à des activités sportives (foot, tennis de table, judo, handball, volleyball, courses d’orientation, cross, escalade).

Vous pouvez suivre l'actualité grâce à leur blog
.

Blog de l'école primaire de Saint-Quentin-sur-le-Homme

› Sport

L'Union sportive de Saint-Quentin-sur-le-Homme
L'usq vainqueur de la Coupe de la Manche du District en 2008
L'usq vainqueur de la Coupe de la Manche du District en 2008
Créée en 1941 sous l'impulsion de l'instituteur local, l'USQ, club de football situé dans le Sud-Manche, connu deux mise en sommeil en 1943 et 1954, avant de renaître en 1971.
Dès lors le club ne cessa de se développer tant aux niveaux des jeunes que des équipes seniores puisqu'il possède aujourd'hui au moins une équipe évoluant dans chaque catégorie de jeunes et plus de 70 joueurs seniors sur un total de licenciés supérieur à 130.
Son palmarès principal est d'avoir remporté la coupe des réserves seniors en 2007 et la coupe de la Manche du District seniors en 2008.
En 2009, l'équipe fanion évoluera en PH et ce pour la 1ère fois de son histoire !


Béranger et Mathurin, 2 frères en kimono
.
Béranger et Mathurin, 2 frères en kimono
Béranger et Mathurin, 2 frères en kimono
Dans la famille LIGOT, lorsque on parle judo, il faut demander les deux fils. Ces deux-là s’éclatent sur les tatamis et ont connu le même succès lors des Championnats départementaux avec des médailles d’or dans leur catégorie respective. Bérenger, ceinture noire depuis juin 2008, rejoint ainsi son frère Mathurin, ceinture noire depuis ses 17 ans.
Mathurin, l’aîné, est déjà riche d’une solide expérience avec une deuxième place au championnat de France des lycées en 2008. «  j’ai débuté il y a treize ans et cela m’a beaucoup plu » indique- t’il. BERENGER, 17 ans a découvert le judo à l’âge de cinq ans « mon frère et ma mère m’ont encouragé» explique-t-il.
Les deux frères vivent une passion pour le judo qui le leur rend bien. «  au judo, on se dépasse, mais surtout on se fait plaisir et on est content d’être là et puis le judo est une très bonne école de la vie » ajoutent les deux complices. Encouragés par les bons résultats et par M PELCHAT leur professeur au judo club de DUCEY ainsi que par leur maman qui a adopté la même discipline, ils espèrent pratiquer cet art martial encore longtemps


Clément Aubrée
Clément Aubrée
Il marchait à peine, et pédalait déjà comme le faisait remarquer un proche voisin du quartier de FOUGEROLES . Clément AUBREE n’imagine pas un instant sa vie sans vélo. A 16 ans, il vit au Vélo Club d’ Avranches sa 5eme licence. La passion est intacte même si au fil de sa progression, l’entraînement se fait plus rigoureux, trois sorties par semaine, (30 kms le lundi, 80 le mercredi, et 50 le vendredi). Dans la famille AUBREE, avec son frère Romain pour mentor, on sait que les bons résultats ne tombent pas du ciel.
Durant ces saisons, Clément s’est illustré lors des plus importantes compétitions auxquelles il a participé. Il a ainsi décroché en MINIMES 2, le titre de CHAMPION DE NORMANDIE des écoles de CYCLISME, mais aussi le Challenge LOUIS PIETTE de FOUGERES qui regroupe tous les meilleurs bretons et mayennais.
Cependant les plus beaux plus moments, les plus belles victoires ont eu lieu en 2008, avec la victoire du cœur à ST QUENTIN au mois d’août, mais surtout la victoire au INTER REGION de BEVILLE EN CAUX ( Seine Maritime). Les Inter Régions regroupent tous les coureurs cadets des régions du Nord de la France. « C’est un souvenir inoubliable ! La course a été vraiment palpitante » indique t’il. Cette victoire lui a ouvert les portes du championnat de France Cadet, disputé au mois d’Août sur le difficile circuit de CUSEE en AUVERGNE.
Quand on lui demande ce qu’il pense faire l’année prochaine et dans les années à venir, Clément reste serein. Il espère concrétiser son projet de sponsoring pour décrocher un nouveau vélo, il espère aussi continuer à progresser en Junior, mais il ne veut surtout pas bruler les étapes.